Cuisine bleuet_perle_bleue_quebec_local

Published on August 24th, 2015 | by Pop Cerise

0

Bleuets Sauvages… doux souvenirs d’enfance

Auteur: Geneviève Dumais

Je suis native du Saguenay-Lac-St-Jean. D’aussi loin que je me souvienne les chaleurs de l’été était ponctuées de ma mère qui nous sortait de nos jeux d’enfants en s’écriant : « les fiiiiilllles!! Allez cueillir des bleuets!! » Ma soeur et moi, reines de la paresse, nous sortions dehors, pot de yogourt en main pour tenter de ramasser ce qui se transformerait pour le repas du soir en tarte, “shortcake” ou pouding.  Dans ma naïveté d’enfant, je ne saisissais pas ma chance de vivre au coeur d’une mine d’or bleue. C’était un cadeau de la vie de pouvoir grandir entourée de bleuets sauvages.

coffret-cadeauC’est avec beaucoup de nostalgie que j’ai reçu un colis du syndicat des producteurs de Bleuets du Québec. J’ai dégusté chacun des produits avec des milliers d’images et de souvenirs en tête. Tous ces matins d’enfance, où je déjeunais avec des bleuets, du sucre et du lait, comme un bol de céréales sans céréales. Les bleuets ne sont pas juste le surnoms des gens du Saguenay. C’est notre identité et notre fruit préféré! Si petit, si délicat et si savoureux. Dans la boite qu’on nous a offert, nous retrouvions avec bonheur le fameux chocolat des Pères Trapistes. CE CHOCOLAT magique qui disparait en quelques secondes. Croquant, frais et fruité… Il y avait aussi des bleuets frais, de la pâte de bleuets (comme des jujubes) et des bleuets séchés. Un délice, tout simplement.

Aujourd’hui, j’habite Montréal et quand je veux des fruits, je vais au marché ou à l’épicerie. J’ai perdu au fil, des déménagement, cette richesse naturelle qui se retrouvait naguère sur mon terrain. Ca m’a redonné le goût de visiter une bleuetière pour faire ma propre récolte. Il faut attendre au mois d’août pour les cueillir, puisque c’est a ce moment qu’ils ont atteint leur maturité. Un fois à la maison, on se régale ou on les congèle pour en profiter pendant l’hiver a venir.

Au Québec, l’industrie du bleuet sauvage est importante. On en  récolte près de 60 000 000 livres par année, regroupant près de 400 producteurs, majoritairement au Saguenay-Lac-St-Jean. Qu’ils soient frais ou congelés, ils sont savoureux. En plus de les cuisiner en dessert, vous pouvez les ajouter à des sauces, tartares, salades ou pâtés de foie.

La saisons n’est pas encore terminée, profitez des dernières journées chaudes pour visiter les bleuetières et les marchés publics.

perlebleue-bleuet-saguenay-lacstjean-bonheurwww.perlebleue.ca

Tags: , , , , , , , , , ,


About the Author

Gourmandes et curieuses, Geneviève et Sofie sont les premières à tester les nouveaux gadgets et aliments! C'est par le biais de ce projet communs qu'elles vous font part de leurs coups de coeurs côté culinaires, culturels et curiosités! Aussi conceptrices des Bijoux Les Perles Rares, vous pourrez retrouver leurs créations en visitant leur site web: www.lesperlesrares.com



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑